LES ACTUALITES

2018 - Réunions de Quartier organisées par l'association

Réunions de Quartier : 

Isolement, vieillissement, SOLIDARITE

  • Le vieillissement nous concerne tous parlons-en ensemble
  • Une réunion de quartier sans engagement
  • Partageons nos expériences

L’association Villages à Vivre organise des réunions de quartier pour échanger sur les problème liés au vieillissement

et permettre une approche plus solidaire. Et plus proche des vœux des personnes âgées elles-mêmes.

DEUX DATES :    Vendredi 16 novembre 2018  8h30 à 10h Mercredi 21 novembre 2018  18h30 à 20h

Les  réunions auront lieu au local de l’association  78, boulevard Saint-Marcel, 75005 Paris

Inscriptions – Informations – Contact – Tél : 07 66 59 47 04

COMPTE RENDU de la PREMIERE REUNION DE QUARTIER

Aperçus de la réunion de quartier du mercredi 16 novembre 2018

 

La réunion s'est tenue de 8h30 à 10 heures et a regroupé 8 participants dans notre local du 78, boulevard Saint Marcel  Paris 5ème dans une atmosphère d'écoute, d'émotion et de respect mutuel.

Les modalités de la prise de parole ont été rappelées :

  • Chacun s'exprime sur un cas personnel qu'il a vécu avec un de ses proches,
  • Les participants s'interdisent tout jugement,
  • Les participants s'engagent à conserver l'anonymat des personnes qui ont confié ces expériences et celui de celles qui les ont vécues.

Parmi les témoignages, l'une des participantes a raconté l'histoire d'une de ses proches, Camille ( les prénoms ont été modifiés

Camille a souhaité rentrer dans une maison de retraite alors qu'elle était encore en relative bonne santé.

Pendant quatre ou cinq ans, elle s'y est sentie bien car elle pouvait, régulièrement, sortir de l'établissement pour des vacances avec ses amies, pour rendre visite toutes les semaines à "sa petite vieille", une voisine qui avait deux ou trois ans de plus qu'elle…

Sa mobilité s'est restreinte avec le temps et, toujours dynamique, elle a souhaité s'occuper des roses du jardinet de la Maison de retraite. Cela lui a été refusé au motif qu'il y avait un jardinier.

Camille a alors souhaité quitter la Maison de retraite et est retournée chez une de ses filles. Mais elle avait perdu son entrain et craignait avant tout de rester à la charge de ses enfants. Elle s'est éteinte paisiblement peu après.

Une autre participante a insisté sur l'isolement des personnes âgées : sa belle-fille, s'est cassé le col du fémur récemment. Bien qu'encore assez jeune, elle s'interdit dorénavant certaines sorties : elle ne prend notamment plus le bus par crainte des freinages brusques et des écarts parfois trop grands avec le trottoir  aux arrêts alors que, si elle se signalait au chauffeur, il ferait son possible pour l'aider.

Sa vie se rétrécit et elle souffre d'isolement.

Enfin, une autre participante a évoqué l'histoire douloureuse d'un de ses très proches que nous appellerons Michel : souffrant sans doute de dépression, il s'était complètement isolé, enfermé dans sa chambre, dont il refusait l'accès à tous ses proches. Il semblait avoir perdu toute dignité  et s'était laissé aller à vivre dans un état de grande saleté.

Toutefois, après avoir été hospitalisé, et donc lavé et soigné comme tout le monde, il avait peu à peu retrouvé sa dignité et de meilleurs rapports avec sa famille.

D'autres témoignages ont été confiés, chacun se réservant, en son for intérieur, d'en tirer les renseignements, leçons ou soutien qu'il a pu trouver dans ces expériences de vie.

Réunions de Quartier

Catégories

Archives